Les intolérances alimentaires sont à l’origine de nombreuses maladies physiques et psychosomatiques.

Comment traiter l’intolérance alimentaire ?

Tests et symptômes des intolérances alimentaires.
L’intolérance au gluten et l’intolérance au lactose sont beaucoup plus fréquentes qu’on ne le pense.

L’intestin ou le 2ème cerveau

Nos intestins digèrent, transforment, assimilent, éliminent tout ce que nous mangeons, c’est la centrale d’énergie le siège de nos défenses immunitaires, la fabrication des neurotransmetteurs (dopamine, sérotonine…)

Quand l’intestin va tout va !

Les intolérances alimentaires les plus connues sont, l’intolérance au gluten (cœliaque) et l’intolérance au lactose, mais aussi l’intolérance aux arachides, l’intolérance aux œufs, l’intolérance au glutamate ou tout autre aliment. Une intolérance alimentaire est différente d’une allergie alimentaire.
En réalité beaucoup de maladies sont dues à une ou plusieurs intolérances alimentaires ou aux produits qu’ils contiennent (colorants, engrais, pesticides…) : dépression, allergies, boulimie, anorexie, insomnie, fatigue, constipation, ballonnements, migraine, mal de dos, fibromyalgie, digestion difficile, ulcère….

De plus en plus de médecins pensent que l’alimentation est une cause essentielle de maladie (voir l’alimentation ou la 3ème médecine du docteur Seignalet, la médecine tibétaine,voir les propos du Dr Lobsang cliquez ici).

Régler les intolérances alimentaires est une clé essentielle de notre santé, car c’est un phénomène insidieux. Contrairement aux allergies alimentaires, souvent violentes et qui se déclenchent rapidement après l’absorption, les intolérances alimentaires passent souvent inaperçues car les symptômes se manifestent « à retardement ». Il est difficile de faire le lien avec tel ou tel aliment ingéré.
Les principaux symptômes évidents d’intolérances alimentaires sont : envie de dormir après les repas, ballonnements, diarrhée, constipation et tout problème digestif. Mais de nombreuses intolérances se manifestent de façon indirecte et moins faciles à détecter, nous les appellerons DISCORDANCES.

 

 

Que ton aliment soit ton médicament. (Hippocrate)

 

 

 

Les intolérances alimentaires et notamment l’intolérance au gluten ou l’intolérance au lactose, créent une inflammation de l’intestin, qui à son tour crée une porosité intestinale qui laisse passer des éléments indésirables dans le sang.

Une intolérance à un aliment ou à une substance n’est pas forcément liée à un aliment que l’on n’aime pas ou que l’on ne digère pas, mais quelque chose qui affaiblit notre organisme (discordance) alors qu’il est sensé lui faire du bien.
Même si nous avons l’impression qu’un aliment nous fait du bien, il peut très bien nous provoquer des malaises ou des maladies.

Par exemple : les boulimiques se sentent mieux lorsqu’ils mangent du sucre, mais cela ne dure pas, ils retombent rapidement et sont à nouveau attirés par le sucre.
Ceci tout simplement parce qu’ils ne fixent pas correctement le sucre sous forme de glucose dans le foie, et sont par conséquent vite en manque. On connait pourtant les effets secondaires de l’excès de sucre (surpoids, diabète…..) même s’ils adorent le sucré.

 

Discordance =affaiblissement de l’organisme= mauvaise fixation des vitamines et minéraux= carence…

  • La discordance au sucre peut provoquer: boulimie, diabète, dépression, angoisse, nervosité, manque de confiance en soi, instabilité, irritabilité, coup de pompe, moral en dents de scie, alcoolisme…
  • La discordance au sel peut provoquer: hypotension, hypertension, migraine, rétension d’eau, oedème, culpabilité, sabotage, autodestruction…
  • La discordance aux vitamines B peut provoquer : dépression, hypersensibilité, agoraphobie, vertige….
  • La discordance aux produits laitiers peut provoquer : bronchites, otites, angines à répétitions, diarrhée, tendinites chroniques, rhumatismes, lombalgies, encoprésie, manque de concentration…..
  • La discordance au magnésium : spasmophilie, constipation, insomnie, crampes, colites…..
  • La combinaison de plusieurs intolérances ou discordances, peut provoquer des maladies comme la maladie de crohn, fibromyalgie, polyarthrite rhumatoïde, mucoviscidose, déséquilibre du système nerveux, déficience du système immunitaire, hyper-activité, candida albican…..
  • Les intolérances et discordances alimentaires, provoquent des perturbations hormonales qui entraînent des déséquilibres physiologiques et psychologiques (troubles de l’humeur, frustrations, bipolarité, bouffées de chaleur, cellulite, anxiété, instabilité….)
La méthode JMV permet de traiter plusieurs causes (physiologiques et psychologiques) dans la même séance. Cela permet d’avoir des résultats très rapidement et de réduire considérablement le nombres de séances. Pour des informations complémentaires cliquez ici.

Nous avons tous une flore intestinale différentes et nous ne sommes pas tous fait pour manger la même chose !

Share This